250000 ans avant J-C, L'Institut de Recherche pour la Defense dans les Grottes du Carmel:
L'homme prehistorique vient-il de Haifa?   Haaretz le 06/09/2007   Par Fadi Eyadat
Le public, la scene et les decors sont prets. Seul l'invite d'honneur n'est pas encore arrive - "et tout
le monde l'attend!ֲ», dit le professeur Mina Evron, une chercheuse du Departement d'Archeologie
de l'Universite de Haifa et  codirectrice  des fouilles dans la grotte de Misliya, au sud-ouest du
mont. Carmel
L'invite qu'elle et une equipe d'archeologues  recherchent dans  la grotte est un squelette qui
pourrait bien etre le debut de l'homme  ֲ«Nous avons trouve de tout ici: de grandes quantites d'
outils utilises par les hommes de cette caverne, des lames et des outils de pierre, des os d'animaux.
Nous savons comment l'homme s'est comporte au cours de cette periodeֲ», explique Evron. ֲ«Tout
ce que nous manque, c'est le squelette."
Les restes trouves dans la zone de la cave sont revelateurs de comportements de l'homme qui y a
vecu il y a environ 250000 ans, a l'epoque de la culture du Neandertalien Mousterien en Europe.
Jusqu'ici, les etudes ont revele des outils de l'homme moderne dans une periode beaucoup plus
tardive, il y a environ 170000 ans, en Ethiopie. Les nouvelles decouvertes sont d'une grande
importance, reliant l'homme le plus ancien du Mont Carmel a l'homme moderne
Avec la migration  de l'Homo Erectus ("homme debout"), il y a environ 2 millions d'annees,
l'homme de Neanderthal, une nouvelle espece, est apparu en l'Europe. D'apres le Professeur  
Israel Hershkovitz, du Departement d'anatomie et d'anthropologie de l'Universite de Tel Aviv et
codirecteur des fouilles, les hommes de Neandertal etaient plus trappus que l'homme moderne,
avec un plus grand crane et des membres plus massifs. Une autre espece qui s'est developpee a
partir de l'Homo Erectus d'Afrique etait l'Homo Sapiens (ֲ« l'homme pensantֲ»), comme nous.
Son crane et ses autres dimensions physiques etaient plus petites et plus fines que celles
de l'homme de Neandertal׳¥
Des 2001, deux equipes de doctorants  en anthropologie de l'Universite de Tel Aviv et de doctorants
en archeologie de l'Universite de Haifa, ont commence l'excavation des grottes du Carmel. La
fouille a revele que meme dans les couches datant de 250000 ans, il y avait des outils modernes
pour la taille et pour la chasse, comme des lames confectionnees en silex. L'archeologue Yossi
Zaidner explique que la fabrication des lames indiquent une technique moderne, y compris pour la
planification et la conception. "Nous avons trouve 3000 articles par metre carreֲ», explique
Zaidner. "C'est une quantite enorme. Nous avons trouve toutes les innovations technologiques de
cette periode, d'il y a 250000 ans  et cela prouve qu'il y avait deja une concentration de population
sur ce site, vers lequel les hommes affluaient de toute la region.
Les chercheurs ont egalement trouve des os d'animaux qu'ils considerent comme les ordures
menageres des habitants.
ֲ«Tous les signes indiquent qu'il y a eu ici une chasse systematique, utilisant les techniques
modernes qui ont continuees a etre utilisees jusqu'a il ya 10000 ansֲ», explique Reuven Yeshurun,
l'un des archeologues du site. "Il y avait des marques de couteau sur les os, et des marques de
brulure, mais pas de marques de dents, de sorte que nous estimons qu'il y avait des hommes ici.
Tout montre des schemas de chasse semblables a ceux de la societe prehistorique, et a ceux des
societes d'aujourd'hui."
Le professeur Hershkovitz affirme que les premiers Homo sapiens qui se sont developpes en
Afrique etait plus massifs que l'homme moderne. "Et pourtant", dit Hershkovitz, "il est possible
que le developpement definitif de l'Homo Sapiens s'est deroule ici, en Israel, en dehors de
l'Afrique. Si on retrouve un squelette de l'Homo Sapiens moderne dans ces couches d'il y a
250000 ans, il appartiendra a l'une des premieres population d'Homo Sapiens dans le monde, et
peut-etre meme plus tot. Alors, toutes les theories de l'evolution de l'homme moderne devront etre
reexaminees
-125000 a -40000 avant JC.  Le Departement d'architecture et d'urbanisme a la Grotte
Neandertechnion
Les grottes du Carmel : habitation de l'homme prehistorique
Traduit du site du Ministere des affaires etrangeres
Les grottes sont situees sur le versant occidental du mont Carmel, a environ 20 km. Au Sud de
Haifa, ou Nahal Mearot (la Vallee des Grottes) apparait dans la plaine cotiere. Elles ont  ete
fouillees dans les annees 1920 et 1930. Puis de nouvelles fouilles ont ete effectuees a partir de la fin
des annees 1960, en utilisant des methodes scientifiques modernes de recherche basees sur la
geologie, l'archeologie et les etudes paleontologiques  des pollens, des fossiles, etc
Des outils en silex, des os d'animaux et des sepultures humaines trouves dans les grottes du  Carmel
ont grandement contribue a la comprehension de l'evolution culturelle et physique de l'homme dans
les premieres phases de son existence.

La grotte du Tabun (du Four)
La grotte du Tabun a ete occupee de facon intermittente au cours des Ages  Paleolithique Inferieur
et Moyen (de un demi-million a quelque 40000 ans). Au cours de cette tres longue periode, des
depots de sable, de limon et d'argile d'un maximum de 25 m se sont accumules dans la grotte. Les
excavations ont prouve qu'il s'agit de l'une des plus longues sequences d'occupation humaine dans
le Levant.
Les premiers sediments contiennent de grandes quantites de sable de mer, ce qui avec la presence de
traces de pollen, suggere un climat relativement chaud. La fonte des glaciers qui couvraient une
grande partie de la planete  a provoque la hausse du niveau de la mer et le retrait du littoral
mediterraneen. La plaine cotiere etait plus etroite qu'aujourd'hui, et etait couverte de vegetation de
savane. Les habitants des cavernes utilisaient des haches de silex ou de calcaire pour tuer des
animaux (gazelles, hippopotames, rhinoceros et betail qui paissait dans les paturages de la plaine
cotiere) et pour arracher les racines. Les outils se sont ameliores lentement sur une periode de
plusieurs dizaines de milliers d'annees. Le haches sont devenues plus petites et leur forme s'est
amelioree, et les racloirs, faits d'epais eclats de silex ebreches, etaient probablement utilises pour le
grattage de la viande des os et pour la transformation des peaux.
Les niveaux plus eleves dans la cave du  Tabun se composent principalement d'argile et de limon, ce
qui indique qu'un climat plus froid et plus humide, a prevalu lorsque les glaciers se sont a nouveau
formes, causant une chute d'environ 100 metres du niveau de la mer Mediterranee, a son niveau
actuel. Ceci a egalement produit un elargissement de la bande cotiere, couvertes de forets denses et
de marecages.
Les objets trouves dans la couche superieure de la grotte du Tabun datent de la culture
Mousterienne (environ 200000 a 45000 ans). Des petits outils en silex predominent, faits de fins
eclats, dont beaucoup sont produits par la technique de debitage de Levallois: une methode ou la
base du silex est taille soigneusement avant que le morceau ne se detache. Les outils typiques de
cette culture sont des pointes de forme allongee, des lames, de differentes formes utilisees comme
des racloirs, des grattoirs finement denteles et de nombreux outils utilises pour la decoupe et le
sciage.
Le regime alimentaire des residents qui ont fabrique et utilise ces outils se composait de fruits, des
graines, de racines et de feuilles avec un supplement de viande de gazelle, de daim, de chevreuil et
de sanglier. Le grand nombre d'ossements de daims trouves dans les couches superieures de la
grotte du Tabun peut etre du a l'ouverture en forme de cheminee au fond de la grotte, qui servait de
piege naturel. Les animaux etaient probablement diriges vers l'ouverture et tombaient  dans la
grotte ou ils etaient egorges.
La grotte du Tabun contient une sepulture du type Neandertal de femme, datant d'environ 120000
ans. C'est l'un des plus anciens restes de squelette humain trouve en Israel.

La grotte Skhul
De nombreuses sepultures d'homme datant  a peu pres de la meme epoque ont ete retrouves dans les
environs de cette grotte. Quatorze squelettes ont ete decouverts, dont trois sont complets, qui ont ete
definis comme un type archaique de l'Homo Sapiens, etroitement liee a l'homme moderne par son
aspect physique. Il semble que cet homme, avec des traits de visage delicats, un menton saillant et
un front droit, s'est entierement developpe il y a environ 100000 ans. Les objets trouves dans ces
tombes montrent aussi des preuves de culte et de rituels lies a la mort et a la sphere spirituelle.
Ils sont d'une grande importance pour la recherche prehistorique et  anthropologique de l'evolution
de l'espece humaine. La theorie selon laquelle l'Homo Sapiens n'a pas evolue de l'homme de
Neandertal, mais que les deux ont vecu simultanement, est de plus en plus acceptee: l'homme de
Neandertal a disparu alors que l'Homo Sapiens moderne a evolue pour donner la race humaine.

La grotte El-Wad Cave, Grotte de la Vallee
C'est le plus grande grotte du Mont Carmel. Les couches accumulees prouvent la presence humaine
depuis la fin de l'occupation de la grotte du Tabun (environ 45000 ans)
Les restes importants decouverts dans cette grotte sont de la culture Natufienne (10500 a 8500 avant
JC), une culture tres developpee par rapport a celles qui l'ont  precedee. Elle marque le passage du
paleolithique au neolithique, de la collecte de plantes et d'animaux de chasse a la culture des plantes
et a la domestication des animaux. A cette epoque de la fin de l'ere glaciaire,  le niveau de la
Mediterannee s'est eleve. La plaine cotiere est devenue plus etroite et a ete couverte par une foret
clairsemee et des prairies, et des marecages dans les zones basses. Le nombre d'especes animales
avait diminue et etait compose principalement de gazelles sauvages et de betail.
Les habitants de la grotte d'El-Wad utilisaient a la fois la grotte et la vaste terrasse qui lui fait face.
L'implantation semble avoir ete permanente, un developpement unique par rapport aux  modes de
vie precedents dans les grottes. Elle se composait d'un petit nombre de familles vivant dans un
village de tentes qui servait de base pour les expeditions de chasse et de cueillette.
Les outils en silex Natufiens sont de tres grande qualite et tres delicats, petits et soigneusement
retouches. Ces microlithes etaient principalement des grattoirs pour le traitement des peaux
d'animaux, des lames pour travailler le bois et l'os, des poincons pour les pierres utilisees pour la
peche, le travail des peaux et les perles de decoration, des couteaux pour couper la viande et scier les
os et des lames de faucille (en bois ou en os), pour la recolte des graines (ce qui laisse une marque
brillante sur le bord deslames). Il y avait aussi microlithes en forme de croissant, servant  de
fleches, de harpons et de hamecons et des grands outils de solides morceaux de silex pour le
craquage des os et concasser les ecorces des graines. Des outils de meulage, des mortiers et des
pilons en pierre etaient utilises pour la transformation des aliments.
Sur la terrasse en face de la grotte, plus de cent sepultures individuelles ont ete decouvertes. Les
morts etaient enterres dans une position flechie, certains avec des ornements faits de pierre, d'os ou
de coquillages. Le grand nombre de squelettes permet aux anthropologues d'etudier les
caracteristiques physiques de cette population Natufienne. La hauteur moyenne variait entre 1,58m
et 1,65 m., leurs tetes etaient relativement grandes avec un front large, caracteristiques typiques des
populations de cette periode, dans l'est du bassin mediterraneen.

La grotte d'El-Wad est maintenant ouverte au public et les visiteurs peuvent apprecier les nombreux
objets prehistoriques et leur place dans l'evolution de la race humaine.
La caverne du Tabun a ete etudiee par AJ Jellinek, de l'Universite de l'Arizona (1969-71)  et, depuis
1971, sous la direction de A. Ronen de l'Universite de Haifa.
La grotte d'El-Wad a ete fouillee par F. Falla de la Mission archeologique francaise de Jerusalem et
par O. Bar Yossef de l'Universite Hebraique de Jerusalem (1980-81), et depuis 1980 par M.
Weinstein-Evron de l'Universite de Haifa .
3000 avant notre ere ,  le Departement pour l'amelioration des rendements  de lait et de miel Neve
Yaar, Traduit de Associated Press
Des archeologues trouvent des ruches vielles de 1000 ans dans des ruines d'une ancienne ville du
Nord d' Israel
Des archeologues fouillant dans le nord d'Israel ont decouvert des preuves d'apiculture d'il y
a 1000 ans, y compris des vestiges de rayons de miel, de  cire d'abeille et de ce qu'ils croient etre
les ruches intactes les plus anciennes jamais trouvees.
Dans les ruines de la ville de Tel Rehov  on a trouve 30 ruches intactes datant d'environ 900 avant
J.-C. dit Amihai Mazar, archeologue de l'Universite Hebraique de Jerusalem, a l'Associated Press.
C'est  la preuve qu'une activite avancee pour la production du miel existait en Terre Sainte a
l'epoque de la Bible.
L'apiculture etait couramment pratiquee dans le monde antique, ou le miel etait utilise a des fins
medicinales et religieuses, ainsi que pour la nourriture, et ou la cire d'abeille etait utilisee pour
realiser des moules de metal pour creer des surfaces surlesquelles on pouvait ecrire. Alors que des
dessins d'abeilles et d'apiculture sont connus dans des ֵ“uvres d'art antiques, rien de semblable aux
ruches de Tel  Rehov n'a jamais ete trouve avant, dit. Mazar
Les ruches, faites de paille et d'argile non cuite, ont une ouverture a une extremite afin
de permettre aux abeilles  d'entrer et de sortir et un couvercle a l'autre extremite pour permettre
aux apiculteurs d'acceder aux rayons de miel. Elles ont ete trouvees alignees sur trois rangees,
dans une salle qui pourrait avoir accueilli pres de 100 ruches, dit.Mazar
La Bible fait reference a plusieurs reprises a Israel comme un pays de lait et de miel, mais cela
semble se referer au miel fabrique a partir des dates et des figues - il n'y a aucune mention de la
culture des abeilles. Mais la nouvelle decouverte montre que la Terre Sainte a ete le siege d'une
apiculture tres developpee depuis pres de 3000 ans.
"On peut  dire qu'il s'agissait d'une activite organisee, dans le cadre d'une economie organisee,
dans une ville ultra-organiseeֲ», dit Mazar.
Mazar estime qu'au moment ou les ruches etaient en cours d'utilisation, Rehov avait environ une
population de 2000 habitants, un melange d'Israelites, de Cananeens et d' autres.
Ezra Marcus, un expert de l'ancien monde mediterraneen a l'universite de Haifa, qui n'a pas ete
implique dans les excavation de Rehov a declare que la decouverte donne un apercu de l'apiculture
antique. "Nous avons vu des representations de l'apiculture dans les textes et l'art ancien du
Proche-Orient, mais c'est la premiere fois que nous avons etes en mesure de reellement sentir et
voir cette activiteֲ».
La decouverte est d'autant plus unique, dit Marcus, en raison de son emplacement au milieu d'une
ville en plein essor - un lieu etrange pour des milliers d'abeilles.
ֲ«Il se peut que le souverain de  la ville voulait que l'apiculture soit sous son controle", dit Marcus,
ou que l'industrie de l'apiculture ait ete liee a des pratiques religieuses des residents, comme
pourrait l'indiquer  la presence d'un autel orne de figurines de fecondite que les archeologues ont
trouve a proximite  des ruches .
Homo Sapiens Haifa
Le pays ou coule le lait et le miel, decouverte de ruches vieilles de 3000ans
page d'accueil
Les Hi-Tech!
Neandetechnion
Lait et Miel
Barbecue, il y a  200000 ans                            traduit de Haaretz
Par Ran Shapira
Selon les chercheurs de l'Universite de Haֳ¯fa, des fouilles archeologiques montrent que des le
milieu de la periode de l'Age de Pierre,  - il y a environ un quart de million d'annees - des hommes
sachant chasser ont vecu dans la region du Carmel.
La capacite de chasser des animaux de grande taille, de choisir les morceaux de viande les plus
adaptes a la consommation et de les faire griller permet de faire la difference entre l'homo sapiens
et les plus anciennes formes de la vie humaine.
L'un des plus anciens temoignages de l'existence d'une population humaine ayant des
comportements modernes a peut-etre ete decouvert dans les grottes de la Misliya sur le Carmel.
Les chercheurs Reuven Yeshurun, le Dr Guy Bar-Oz et la Prof Mina Evron, Zinman de l'Institut
d'Archeologie a l'Universite de Haifa, sont arrives a cette conclusion apres un examen detaille des
restes d'os d'animaux trouves lors d'une fouille sur place.
La grotte de Misliya est situee a l'ouest du Carmel, quelque 12 kilometres au sud de Haifa et a 90
metres d'altitude. A environ sept kilometres au sud de la grotte, pres de Nahal Hama'arot, un
grand nombre de vestiges d'activite humaine de l'age de pierre ont ete decouverts dans la grotte du
Tanur, la caverne Gedi et la grotte du Nahal.
Depuis 2001, une equipe dirigee par la Prof Evron et Israel Hershkowitz du departement
d'anatomie et d'anthropologie de l'Universite de Tel Aviv a travaille a l'excavation de la grotte de
Misliya. Les travaux de l'equipe sont finances par la Fondation Dan David, la Fondation Leakey et
la Fondation Irene Levi-Sala pour l'archeologie.
Les vestiges decouverts sur le site de la grotte de Misliya consistent en de nombreux outils de silex,
tels que couteaux, instruments de grattage trֳ¨s pointus et des outils pour travailler la viande.
Tous les outils en silex appartiennent a la culture materielle qui prevalait dans la region au milieu
del'Age de Pierree. On a egalement trouve a Misliya un certain nombre d'endroits ou des feux
avaient ete allumes, et il y a de nombreuses indications que de la viande y a ete grillee. La grotte
couvrent une grande surperficie. On peut estimer sa taille aujourd'hui a l'aide de sediments et de
terre fossilisee.
Plusieurs couches de chutes de roches prouvent que, a un certain moment, la grotte du toit et
certains de ses murs se sont effondres. Des vestiges de l'activite humaine dans la grotte ont ete
retrouves sur trois couches. Tous les ossements d'animaux qui ont ete examines par Yeshurun et
Bar-Oz, les deux experts en archeologie et en zoologie, ont ete retrouves sur la plus haute marche
de la grotte.
D'apres les vestiges decouverts, les chercheurs ont identifie les types d'animaux que les habitants
de l'ancienne grotte habitants mangeaient, ainsi que l'age des animaux qui avaient ete chasses.
Les chercheurs ont egalement procede a l'examen microscopique des marques sur les os. Cet
examen detaille permet de savoir exactement comment les animaux ont ete tues, qui a mange leur
viande et comment elle a ete preparee pour la consommation.
Les conclusions sont claires: presque tous les os qui ont ete examines sont ceux des animaux
chasses par l'homme, et il est clair que les habitants de la grotte preferaient les morceaux charnus,
comme la cuisse, alors qu'ils laissaient sur place des morceaux comme la tete ou les sabots, qui ne
satisfaisaient pas leur faim.
Apres l'abattage et le decoupage des betes, la habitants de la grotte grillaient les morceaux sur des
feux, dont de nombreux vestiges ont ete retrouves sur le site. Les chercheurs savent que les
premiers humains du Carmel grillaient la viande du fait que tres peu d'os brules ont ete trouves
dans la cave ג€“ alors qu'on y a trouve de nombreuses articulations brulees.
Des rayures diagonales profondes sur la surface des os, dont certains ne peuvent etre vues que sous
un microscope, indiquent que la viande a ete enlevee des os apres la cuisson avec des couteaux de
silex. Les os longs des membres ont ete casses avec des marteaux de pierre pour pouvoir manger la
moelle, qui avait apparemment une trֳ¨s grande importance au debut de la nutrition humaine.
Dans un article publie le mois dernier dans le Journal of Human Evolution, Yeshurun, Bar-Oz et
Evron ont conclu, apres avoir examine les restes d'os et de dents qui ont ete trouves sur les lieux,
que les habitants de la grotte mangeaient des animaux pour la plupart jeunes.
En plus des restes de daims et de gazelles, qui ont ete les principales sources de nourriture pour les
habitants de la caverne de Misliya, les chercheurs ont egalement trouve des restes de bovins
sauvages, (un grand animal pesant une tonne, l'ancetre des bovins domestiques), de sangliers
sauvages, de chevres, de cerfs, de chevreuils et meme de hyrax et de tortues. Les coquilles d'ֵ“ufs
d'autruche prouvent que l'ancien palais appreciait aussi ce plat savoureux.
Des vestiges des differentes especes presentes dans la grotte, il est egalement possible d'en
apprendre davantage sur la faune qui vivait dans la region a cette epoque. Trois types de cerfs
vivaient dans les forets denses de la montagne tandis que du betail geant parcouraient les grands
espaces de paturages.
Comme ils etaient des chasseurs habiles, il est raisonnable de supposer que les humains de la
region vivaient en petitss groupes trop disperses pour etre en mesure d'avoir une influence sur la
population des animaux sauvages.
Selon les chercheurs, les habitants de la grotte preferaient les animaux adultes tels que les daims et
les cerfs, et pour preferaient les memes morcaux et abats que les chasseurs d'aujourd'hui.
Les hommes moins developpes preferaient chasser les petits animaux, pieger les proiespassaient a
leur proximite, ou attaquer les membres les plus faibles d'un troupeau - les jeunes, les animaux
plus ages ou malades.
En revanche, les habitants de la grotte de Misliya chassaient systematiquement les animaux les
plus forts et portaient les morceaux les plus nutritifs et delectables jusqu'a leur habitation afin de
pouvoir les decouper et les griller sur un feu et de consommer la moelle osseuse
Les competences requises pour prendre des decisions pour ce genre de comportement, permettent
d'attribuer aux habitants de la grotte des modes de comportement avances. Des preuves de ces
schemas de comportement ont ֳ©tֳ© releves dans d'autres sites du Levant, mais la plupart d'entre
eux remontent a des periodes ulterieures.
Le temoignage de tels comportements modernes - remontant a quelque 200000 ans - est compatible
avec l'hypothese d'Evron et de Hershkowitz: Ce site est l'habitat de la plus ancienne espece connue
de l'homme moderne, l'Homo sapiens. Des restes de ce specimen - c'est-ֳ -dire des os de squelettes
humains - n'ont pas encore ete decouverts a Misliya et les chercheurs ne sont pas encore certains
du type d'homme qui a laisse ses restes alimentaires dans la grotte.
Les habitudes de chasse et les methodes modernes de traitement de la viande, decouvertes dans
cette recherche, indiquent que les hommes se comportaient de maniere moderne au moins dans ce
domaine, independamment des especes biologiques auxquelles ils appartennaient.
Pique-nique
Homo Picturiens et Homo Scribens
Des fouilles effectuees tres recemment  ont permis la decouverte de dessins primitifs
anthropomorphiques sur les parois des cavernes du Carmel et sur des roches de la foret  realises
avec des pigments et des objets usuels.  Le datage par thermoluminescence et  etude des isotopes C14
est en cours de progres. Il semblerait  qu'il ya ait un rapport entre la presence de ces dessins et celle
de la societe Microsoft sur le Carmel

Sur le site de Sykaminos, au bord de la mer, on a trouve des inscriptions en arameen imperial,
gravees sur des pierres.  Les specialistes  y lisent clairement  les lettres ׳’  ׳’  ׳• ׳•  ׳’ ׳�
ce qui donnerait une consonnance ressemblant a G G  Ou G G L, mais la signification de ce mot
n'est pas connu des archeologues.