l' ombre sur une eau limpide, est moins mobile et
moins transparent que cette physionomie. Nous ne
pouvions en detacher nos yeux, et nous etions deja
reposes par le seul aspect de cette figure, qu' aucun
de nous n' oubliera jamais.
Mademoiselle Malagamba a ce genre de beaute que
l' on ne peut guere rencontrer que dans l' orient :
la forme accomplie, comme elle l' est dans la
statue grecque ; l' ame revelee dans le regard, comme
elle l' est dans les races du midi ; et la simplicite
dans l' expression, comme elle n' existe plus que
chez les peuples primitifs, quand ces trois
conditions de la beaute se rencontrent dans une
seule figure de femme, et s' harmonisent sur un
visage avec la premiere fleur de l' adolescence ;
quand la pensee reveuse et errante dans le regard
eclaire doucement, de ses rayons humides, des
yeux qui se laissent lire jusqu' au fond de l' ame,
parce que l' innocence ne soupconne rien a voiler ;
quand la delicatesse des contours, la purete
virginale des lignes, l' elegance et la souplesse
des formes, revelent a l' oeil cette voluptueuse
sensibilite de l' etre ne pour aimer, et melent
tellement l' ame et les sens, qu' on ne sait, en
regardant, si l' on sent ou si l' on admire : alors
la beaute est complete, et l' on eprouve a son
aspect cette complete satisfaction des sens et du
coeur, cette harmonie de jouissance qui n' est pas
ce que nous appelons l' amour, mais qui est l' amour
de l' intelligence, l' amour de l' artiste, l' amour
du genie pour une oeuvre parfaite. On se dit : il
fait bon ici ; et l' on ne peut
s' arracher de cette place ou l' on vient de s' asseoir
tout a l' heure avec indifference, tant le beau est
la lumiere de l' esprit et l' invincible attrait du
coeur.
Son costume oriental ajoutait encore aux charmes
de sa personne : ses longs cheveux, d' un blond
fonce et legerement dores, etaient nattes sur sa
tete en mille tresses qui retombaient des deux
cotes sur ses epaules nues ; un confus melange de
perles, de sequins d' or enfiles, de fleurs blanches
et de fleurs rouges, etait repandu sur ses
cheveux, comme si une main pleine de ce qu' elle
aurait puise dans un ecrin s' etait ouverte au
hasard sur cette tete, et y avait laisse tomber
sans choix cette pluie de fleurs et de bijoux.
Tout lui allait bien : rien ne peut deparer une
tete de quinze ans. Sa poitrine etait decouverte,
selon la coutume des femmes d' Arabie ; une tunique
de mousseline brodee de fleurs d' argent etait
nouee par un chale autour de sa ceinture ; ses bras
etaient passes dans les manches flottantes et
ouvertes jusqu' au coude d' une veste de drap vert,
dont les deux basques pendaient librement sur les
hanches ; de larges pantalons a mille plis
completaient ce costume ; et ses jambes nues etaient
embrassees au-dessus de la cheville du pied par
deux bracelets d' argent cisele. L' un de ces
bracelets etait orne de petits grelots d' argent,
dont le bruit accompagnait le mouvement de ses
pieds. Aucun poete n' a jamais depeint une si
ravissante apparition. L' aide de lord Byron, dans
don juan, a quelque chose de Mademoiselle
Malagamba ; mais elle est loin encore de cette
perfection de grace, d' innocence, de douce
confusion, de voluptueuse langueur et d' eclatante
serenite, qui se confondent dans ces traits encore
enfantins. Je la grave dans mon souvenir pour la
peindre plus tard, comme le type de la beaute et de l' amour  
purs, dans le poeme ou je veux consacrer mes
impressions.
Ce devait etre un beau tableau a faire pour un
peintre, s' il y en eut eu un parmi nous, que cette
scene de voyage : nos costumes turcs, riches et
pittoresques ; nos armes de toute espece, repandues
sur le plancher autour de nous ; nos levriers
couches a nos pieds ; ces trois figures de femmes
accroupies en face de nous sur un tapis d' Alep ;
leurs attitudes pleines de simplicite, d' etrangete
et d' abandon ; l' expression de leurs physionomies
pendant que je leur racontais mes voyages, ou que
nous comparions nos usages d' Europe avec le genre
d' hospitalite qu' elles nous offraient ; les
cassolettes de parfums qui brulaient dans un coin
en embaumant l' air du soir ; les formes antiques
des vases dans lesquels on nous offrait le sorbet
ou les boissons aromatisees : tout cela au milieu
d' une chambre delabree, ouverte sur la mer, et ou
les branches d' un palmier, croissant dans la cour,
s' introduisaient par de larges ouvertures sans
fenetres.
Je regrette de ne pas emporter ce souvenir pour mes
amis, comme je l' emporte dans mon imagination.
Madame Malagamba la mere est grecque, et nee dans
l' ile de Chypre : elle y epousa, a quatorze ans,
M Malagamba, riche negociant franc, qui etait en
m?me temps consul a Larnaca. Des malheurs et des
revolutions renverserent la fortune de
M Malagamba ; il vint chercher une petite place
d' agent consulaire a Acre, et y mourut, laissant
sa femme et ses quatre enfants dans le denument le
plus absolu. Son fils, jeune homme remarquable par
l' honnetete et l' intelligence, fut employe par
quelques consuls, et obtint enfin la place d' agent
consulaire de Sardaigne a Kaipha. C' est avec les
faibles appointements de cet emploi precaire qu' il
soutient sa mere et ses soeurs.
La soeur ainee de Mademoiselle Malagamba, aussi
belle que celle que nous avons tant admiree, avait
inspire, nous dit-on, une telle passion a un des
jeunes religieux du couvent de Kaipha, qui avait
eu occasion de la voir de la terrasse du couvent,
qu' il s' etait enfui sur un batiment anglais, avait
embrasse la religion protestante afin de pouvoir
la demander en mariage, et avait tente tous les
moyens de l' enlever sous divers deguisements. On
le croyait encore, a cette epoque, cache dans
quelque ville de la cote de Syrie pour executer
son projet ; mais les autorites turques veillaient
a la surete de cette famille ; et si les moines,
qui exercent sur les religieux de leur ordre la
justice la plus arbitraire et la plus inflexible,
parvenaient a decouvrir le fugitif, il expierait,
dans une eternelle captivite, l' amour insense que
cette beaute fatale a allume dans son coeur. Nous
ne vimes point cette soeur.
La nuit tombait ; il fallait enfin nous arracher a
l' enchantement de cette reception, et aller chercher
un asile au couvent du mont Carmel. M Malagamba
etait alle prevenir les peres des hotes nombreux
qui leur arrivaient. Nous nous levames, et nous fumes
suite
page d'accueil
Visite de Lamartine a Haifa et en Galilee 3