A la une : Rencontre Primo : le maire de Haifa
Josiane Sberro


Rencontre avec Yona Yahav, Maire de Haifa
Mardi 25 juillet 2006, 14 h
La ville est bombardee de missiles depuis le 10 juillet. Israel temporise encore …

Chalom a vous tous. Je suis tres fier et heureux que vous soyez parmi nous aujourd’
hui. En verite, notre objectif depuis longtemps, etait de vous faire venir de France,
parmi nous dans notre ville de Haifa. Objectif tres difficile a atteindre, avec vous
Francais.

Nous avons mis en place depuis trois ans un departement de la Mairie qui travaille
exclusivement a un objectif : faire venir a Haifa des Francais. Nous n’avions pas
envisage en faisant cela que ce desormais fameux Nasrallah nous y aiderait si
efficacement.

J’ai fait savoir depuis quelques jours aux principaux responsables des communautes
des Etats-Unis et d’Europe que toutes ces communautes ne connaissaient d’Israel
que la ligne Tel-Aviv Jerusalem. Ils commettent une grave erreur. Il existe au nord
d’Israel une ville importante qui s’appelle HAIFA. Haifa est une ville
exceptionnelle sur un grand nombre de points de vue.

Haifa est la ville universitaire capitale d’Israel. Le Technion, l’universite de Haifa
comporte 35 000 etudiants. Avec le programme en cours, il faut ajouter 15 000
nouveaux etudiants : nous aurons donc tres prochainement 50 000 etudiants pour
une ville de 270 000 habitants.

Haifa est aussi le centre Hi Tech de l’etat d’Israel. C’est le siege de toutes les
principales industries Hi Tech dont vous pensez sans doute qu’elles se trouvent
ailleurs. Lieux de recherche et d’industrie qui ne se trouvent qu’ici. L’ordinateur
Pentium, la troisieme generation des telephones mobiles, le scanner a 64 barrettes
pour analyser les coronaires… Tout cela se trouve du cote sud de la ville.
Intelligence et sagesse juive se trouvent capitalisees ici, dans cette ville..

Vous les Francais ne connaissez que 3 endroits en Israel : Nataniya, Ashdot, et
Eilat. Desormais, pensez a venir a Haifa. A Haifa, nous avons besoin d’urgence d’
une grande communaute francophone.

Je vous ai dit jusque la, ce que vous allez trouver ici.

A present, je vais vous dire ce que nous traversons en ce moment. Cette ville se
trouve en etat de guerre reelle. Des centaines de rockets sont tombees sur cette ville.
Apres la premiere salve, nous avons compris le systeme. Le principe est le suivant :
Les rockets pesent 240 kg ; elles contiennent 40 kg d’explosifs auxquels sont
integrees une grande quantite de billes d’acier afin de faire le plus de degats et d’
atteintes possibles a la personne.

A l’instant ou le missile explose, ces billes s’eparpillent ; dans tout l’environnement
il n’y a pas une seule chance de survie pour toute personne atteinte dans un rayon
de 1km!!

J’en ai directement vu les consequences : un chauffeur de taxi a ete atteint dans sa
voiture ; ce fut impossible de le reconnaitre. Il nous a fallu 2 jours pour l’identifier.
Cela montre l’intensite des degats sur la personne humaine. Ce qui fait mal c’est
que la ville de Haifa est un point strategique crucial pour le pays : Usines
chimiques, petrochimiques, gerant des matieres extremement dangereuses.
Nasrallah savait ce qui se trouve dans cette ville beaucoup mieux que vous,
Francais.

L’annee derniere, avec des credits recus des USA, nous avons constitue des equipes
d’assistance et de secours. Un staff au leadership unique en cas de crise reunissant :
medecins, pompiers, l’armee, la police ainsi que le Maguen David Adom pour des
exercices collectifs. Ce groupe d’intervention termine sa premiere annee d’
entrainement. Nous avons cree un Q.G. unique qui mobilise tous ces services en cas
de crise de maniere efficace.

Nombre de participants ne comprenaient pas pendant cette annee pourquoi on s’
entrainait ainsi. En realite, nous n’avons jamais imagine la situation d’aujourd’hui
avec le Hezbollah !. Ce qui nous a amenes a nous entrainer pendant plus d’un an, c’
etait la crainte annoncee, que dans cette region du monde un tremblement de terre
des plus devastateurs est du domaine du possible.

A present que la ville se trouve sous le feu, ce travail en amont nous a places dans
une situation extremement efficace. Il suffit de trois a cinq minutes pour que tous
les services de securite soient operationnels sur le terrain.

Vendredi un missile a explose sur la Poste centrale de Haifa, hier c’etait sur le
ballon de gaz d’une maison privee. Explosion enorme, mais en cinq minutes, toutes
les forces ont pris le controle de la zone. Ici tout est sous controle. Malgre le
nombre de morts civils, nous faisons tout pour proteger les vies humaines et pour
traverser cette periode jusqu’a la paix. C’est la premiere fois, en Israel, qu’une si
grande ville se trouve sous le feu.

Hier, nous avons eu la visite de Mr Douste-Blazy, le ministre des Affaires
etrangeres de la France, maire de Toulouse autrefois. Ce que j’ai reussi a lui
expliquer, c’est que le Hezbollah a attaque gratuitement Israel et qu’il installe ses
missiles au c?ur des populations civiles mises volontairement en danger pour
favoriser des operations de desinformation.

Au centre de Beyrouth, des rampes de lancement de longue portee sont installees ;
le maire de Beyrouth sait parfaitement cela mais ne peut rien faire. A partir du
moment ou le maire de Beyrouth permet de laisser au centre de sa ville une base
terroriste, nous avons tous les droits, selon les regles internationales, de la reduire
au silence, surtout lorsque le but annonce ouvertement est de nous detruire.

Le Ministre des A.E. de la France etait ici meme hier, dans cette salle ou vous vous
trouvez et sa declaration de ce matin devant les T.V. du monde entier, montre qu’il
semble avoir compris la realite de la situation.

Cinq heures ont passe et le Ministre britannique est entre la. J’ai poursuivi mes
explications, il a vu la situation catastrophique des civils enfermes dans les abris.

Moi, a gauche de la gauche

Ces deux ministres connaissent bien mon parcours personnel : Moi, maire de cette
ville, depute au parlement israelien, Meretz ; j’ai cree le mouvement parlementaire
pour sortir les soldats du Liban. Nous n’etions que deux parlementaires. Au bout de
deux annees de lutte, nous avons arrache la majorite a la Knesseth. Nous avons
convaincu le gouvernement de l’Etat d’Israel de retirer nos forces du Liban. Je
voulais la Paix pour Israel. L’ONU a reconnu notre retrait et a officialise la
frontiere entre Israel et le Liban, par la resolution 1559.

Plus personne n’a desormais le droit de nous jeter meme une simple pierre de ce
cote de la frontiere. A partir du moment ou cela arrive, en rupture flagrante des
accords internationaux, nous avons le droit de nous defendre, meme au prix de
centaines de milliers de refugies. C’est un homme de gauche et de paix qui vous le
dit.

C’est au Liban d’agir avec vigueur de son cote, pour eviter toute confrontation et
proteger nos concitoyens de la fureur de quelques fanatiques. Israel a aussi un
million de personnes deplacees, et de refugies dans les abris. Cela personne ne le
voit, personne n’en parle car nous gerons dans la discretion, notre propre detresse.

Je m’entretiens tous les jours avec le chef de l’Etat ainsi qu’avec tous les
responsables. Chaque jour ! Je leur dis une seule chose : nous vous accordons notre
benediction, a une seule condition : en finir avec le Hezbollah definitivement. Je ne
peux accepter depuis des mois de recevoir des missiles ; de vivre terre dans les abris,
d’arreter l’economie et la vie au quotidien, sans avoir commis la moindre
provocation.

De telles choses ne sont pas acceptables ni meme concevables.

Surtout dans cette ville que je dirige depuis trente ans, et qui est un exemple unique
au monde d’amitie et de solidarite absolue entre juifs et arabes depuis plus de cent
ans !

Je l’ai dit a la BBC hier : il y a ici un front, un axe unique qui commence a
Teheran, se poursuit a Damas, continue au Liban avec le Hezbollah et se termine
avec le Hamas.

Aujourd’hui, ce front se trouve en Israel et demain il sera a Paris. Si certains
pensent que ce probleme s’arretera ici, ils se trompent ! Et moi, je suis percu,
connu et reconnu, comme la gauche de la gauche en Israel.

Je suis de la mouvance Yossi Beilin et je vous dis, un gauchiste comme moi et je l’
ai proclame devant toutes les TV du monde : ce que l’on dit de nous, ce que l’on
pense de nous aujourd’hui dans le monde revet peu d’importance a cote de ce que
nous avons a faire, de ce nous devons faire pour proteger nos citoyens, notre terre et
nos enfants.

Souvenez-vous toujours d’un fait : pendant la premiere guerre d’Irak, il est tombe
ici nombre de missiles Scud. Le monde entier nous a aimes, car nous nous sommes
enfermes dans des chambres hermetiques avec des masques sur le nez.

Mais si nous nous defendons, si nous reagissons aussitot le monde entier, la terre
entiere commence a nous hair. Ces reactions aujourd’hui, devant la realite du
danger, ne peuvent plus retenir mon attention. Ce que nous avons le devoir de faire
nous le ferons dans un esprit de justice et de respect du droit international.

Encore merci pour votre venue. A present, vous ne pouvez eviter de revenir.

Propos recueillis et traduits par Josiane Sberro © Primo Europe
Rencontre avec Yona Yahav, maire de Haifa